Goûter de Noël 2017

L'après-midi s'est déroulée dans une ambiance fort amicale

Une cinquantaine de personnes

(de Raphaël le benjamin, né il y a quelques jours, jusqu'aux  octogénaires )

étaient joyeusement rassemblées pour partager le goûter de fin d'année

Sylvain KORTZ, notre artiste local,

a interprété des sketches de Raymond DEVOS

OUÏ-DIRE
 

Il y a des verbes qui se conjuguent très irrégulièrement, par exemple le verbe ouïr :

Le verbe ouïr, au présent, ça fait :
J'ois.. j'ois.
Si au lieu de dire " j'entends ", je dis " j'ois ",
Les gens vont penser que ce que je dis est joyeux,
Alors que ce que j'entends peut être particulièrement triste.
Il faudrait préciser :
" Dieu ! Que ce que j'ois est triste !"
J'ois..
Tu ois..
Tu ois mon chien qui aboie le soir au fond des bois ?
Il oit..
Oyons-nous ?
Vous oyez !
Ils oient.
C'est bête !
L'oie oit. Elle oit, l'oie !
Ce que nous oyons, l'oie l'oit-elle ?
Si au lieu de dire " l'oreille ", on dit " l'ouïe ", alors :
L'ouïe de l'oie a ouï.
Pour peu que l'oie appartienne à Louis :
" L"ouïe de l'oie de Louis a ouï "
" A oui ? "
" Et qu'a ouï l'ouïe de l'oie de Louis ? "
" Elle a ouï ce que toute oie oit.. "
" Et qu'oit toute oie ? "
" Toute oie oit, quand mon chien aboie le soir au fond des bois, toute oie oit : OUAH ! OUAH ! "
" Qu'elle oit, l'oie ! "

Texte de Raymond DEVOS

Puis vint l'heure du goûter avec le partage des traditionnelles bûches

La municipalité remercie les convives qui se sont déplacés

malgré les conditions climatiques compliquées.

© Mairie de Saint-Julien-en-Beauchêne