900ème anniversaire de la Chartreuse de Durbon

En 1116, des pères chartreux partis de St-Pierre de Chartreuse, ont débuté la construction de quatre monastères, l'un à MEYRIAT, en Bugey, un second aux ECOUGES (Isère), un troisième à SYLVE-BENITE (Isère) et un quatrième à DURBON, territoire de la commune de St-Julien en Beauchêne , dans les Hautes Alpes.

Yves Bru, président d'une association culturelle (Espaces Cisterciens en Rhône-Alpes) connue, a proposé que des manifestations soient organisées dans les quatre sites ou à proximité, dans le courant de l'été, afin d'expliquer aux visiteurs intéressés les conditions dans lesquelles ces monastères avaient été bâtis, et habités par des religieux pendant de nombreux siècles.

 

Le Maire de Saint-Julien en Beauchêne, contacté par Yves Bru, a trouvé l'initiative intéressante et a accepté de participer à cet événement.

La commune de Saint-Julien disposait déjà d'une exposition sur les Chartreux, préparée voici un quart de siècle par M. Roger LAYES, ancien maire de Saint-Julien. Entouré d'un groupe de personnes dynamiques il avait constitué avec les moyens de l'époque, un panel déjà très achevé qui retraçait la vie des Chartreux à Durbon depuis leur installation. Le neuf centième anniversaire de l'installation du monastère de Durbon était une excellente opportunité de reconstituer le travail de Roger Layes, en le complétant d'un important nombre de documents, inédits. Ce travail a été entrepris en collaboration étroite avec le SIVU « Les Pays du Buëch d’Hier et d’Aujourd’hui »qui s'est impliqué avec la commune dans la préparation de cette exposition, afin de la compléter (le SIVU détient dans ses collections de nombreux documents concernant la vie des moines de DURBON).

 

Le site Durbon étant propriété de la Caisse des Allocations Familiales de Marseille, le maire de St-Julien avait dans un premier temps demandé l'autorisation d'utiliser l'ancien bâtiment, construit par les Chartreux bien avant que la Révolution Française ne mette un terme à l'existence du monastère. Mais les conditions d'accès et de surveillance de ce site isolé rendaient cette option très compliquée , et c'est finalement l'Ecomusée de St-Julien en Beauchêne qui est utilisé pour cette manifestation.

 

Les documents présentés ont été réalisés grâce à la bienveillance des Archives Départementales des Hautes-Alpes, qui disposent aujourd'hui de moyens de numérisation ultra-modernes, et qui ont mis à disposition un nombre très important de documents.

 

On trouvera dans cette exposition : de nombreuses reproductions de documents, notamment des Chartes concernant DURBON, de très belles reproductions de cartes anciennes, la maquette de la Chartreuse réalisée par Gilbert Bermond, et la carte (peinture représentant la Chartreuse) , le film réalisé à l’initiative de Nathalie Nicolas qui a dirigé les fouilles sur le site et les documents correspondants.

Revisiter l'exposition

Revue de presse

Article que le Diocèse de Gap a publié sur son site

Article de Claudine Usclat-Fouque paru dans Alpes & Midi du 21 juillet 2016

Article de Claudine Usclat-Fouque paru dans Alpes & Midi du 15 décembre2016

Article de Claudine Usclat-Fouque paru dans Alpes & Midi du 22 décembre 2016

© Mairie de Saint-Julien-en-Beauchêne